Actualité aéronautique Airbus, Rolls-Royce et GE touchés par l'affaire Kobe Steel
Industrie & Technologie

Industrie & Technologie

Airbus, Rolls-Royce et GE touchés par l'affaire Kobe Steel

AFP
13/10/2017 | 394 mots

Le groupe européen Airbus, de même que les français Renault et PSA, font partie des clients de produits dont les caractéristiques ont été falsifiées par le sidérurgiste japonais Kobe Steel, selon la presse, ce qui faisait encore plonger l'action de 10% vendredi.

Sur les quelque 200 entreprises auxquelles Kobe Steel a reconnu avoir livré de l'aluminium ou du cuivre dont les spécifications techniques ont été enjolivées, 30 sont étrangères, selon le quotidien économique Nikkei.

Parmi ces dernières, outre les noms de l'avionneur Airbus et des constructeurs d'automobiles français Renault et PSA figurent l'équipementier français Valeo, les américains Tesla et General Motors, ou encore le sud-coréen Hyundai et l'allemand Daimler.

Le motoriste britannique Rolls Royce, le conglomérat américain General Electric et son compatriote fabricant de micro-processeurs Intel sont aussi mentionnés.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Kobe Steel s'est refusé à confirmer ces informations. Le groupe est en outre encore incapable de préciser l'impact éventuel en termes de sécurité, se bornant à dire qu'aucun incident n'a été rapporté à ce jour et qu'il travaille sur ce point avec ses clients.

Il a en revanche reconnu vendredi que des "problèmes relatifs aux données de produits appelés fils d'acier, généralement utilisés dans les moteurs et pneus" avaient également été détectés, ce qui allonge la liste.

Jusqu'à présent, Kobe Steel avait surtout parlé d'aluminium, de cuivre, de pièces utilisées pour la fabrication des DVD et d'une petite quantité de poudre de fer.

Le groupe a mandaté un cabinet juridique externe pour faire toute la lumière sur ces mauvaises pratiques.

Mais, face à une affaire qui prend de l'ampleur au fil des jours, la défiance des actionnaires s'accentue.

L'action Kobe Steel est tombée vendredi matin à 794 yens (-9,98%) après une heure de transactions à la Bourse de Tokyo. Elle valait 1.368 yens vendredi dernier avant les premières révélations intervenues durant le week-end et se dirige vers une perte de 41% de sa valeur en une semaine si la tendance de ce vendredi matin se poursuit jusqu'à la fin de la séance.

La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Changements à la tête d'Airbus : « Nous seront vigilants », avertit Emmanuel Macron

L'Eagle d'Airbus Helicopters prend son envol

Airbus remanie sa direction pour éviter une crise interne

GE produira des composants du LEAP en Inde avec Tata

Airbus confirme le départ de son numéro 2 Fabrice Brégier, Enders ne renouvellera pas son mandat en 2019

Airbus: le conseil entérine le départ de Brégier et le non renouvellement du mandat de Enders en 2019 (sources proches)

A lire dans la même rubrique
Le PC-24 de Pilatus reçoit sa double certification
DHL met en service le 1er Airbus A330-300P2F
Textron Aviation lance le Cessna SkyCourier avec FedEx
 
Airbus Helicopters inaugure sa nouvelle usine de pales de Paris-Le Bourget
H160 : Airbus Helicopters bâtit la Generation H
Airbus choisit Eric Schulz pour succéder à John Leahy
15/12 Changements à la tête d'Airbus : « Nous seront vigilants », avertit Emmanuel Macron
15/12 L'Eagle d'Airbus Helicopters prend son envol
15/12 L'Indonésie veut renforcer ses capacités aériennes
15/12 Ryanair reconnaît les syndicats de pilotes, grève suspendue en Italie
15/12 Star Alliance se tourne vers la Silicon Valley
15/12 Airbus remanie sa direction pour éviter une crise interne
LOGISTICIEN (H/F)
INGÉNIEUR SYSTÈME ET AVIONIQUE H/F
ACHETEUR APPROVISIONNEUR (H/F)
TECHNICIEN DE MAINTENANCE AÉRONAUTIQUE AVIONIQUE (H/F)
CHARGÉ D'AFFAIRES (H/F)
INSTRUCTEUR FORMATEUR RAFALE EXPORT H/F
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus