Actualité aéronautique Boeing prévoit plus de 760 livraisons en 2017 et un doublement de la flotte dans le monde d'ici 20 ans
Industrie & Technologie

Aviation civile

Boeing prévoit plus de 760 livraisons en 2017 et un doublement de la flotte dans le monde d'ici 20 ans

AFP
20/06/2017 | 779 mots

Boeing a revu à la hausse mardi ses prévisions, avec un doublement de la flotte dans le monde d'ici 20 ans, au deuxième jour de la 52e édition du salon du Bourget marqué par de nouvelles commandes d'avions, notamment la version allongée de son 737 destiné à contrer le succès d'Airbus sur le moyen-courrier.

Le géant de Seattle table désormais sur une demande de 41.030 nouveaux appareils dans le monde, pour une valeur de marché de 6.050 milliards de dollars. Cette prévision est cohérente avec celle de son concurrent Airbus, qui table sur 35.000 appareils pour une valeur de marché de 5.300 milliards de dollars.

Les périmètres des études des deux avionneurs sont toutefois différents, l'américain incluant les avions de plus de 30 sièges, tandis qu'Airbus ne tient compte que de ceux de plus de 100 places.

"Nous voyons un doublement de la flotte" d'avions dans le monde d'ici 2036, a déclaré devant la presse Randy Tinseth, le vice-président marketing de la branche aviation civile de Boeing. "Le trafic passagers a été très important depuis le début de l'année, et nous prévoyons une hausse de 4,7% par an au cours des deux prochaines décennies."

Il a également indiqué que Boeing comptait livrer entre 760 et 765 avions cette année, contre 748 en 2016, et devancer ainsi son concurrent européen Airbus. Ce dernier a livré 688 appareils l'an dernier, et prévoit de dépasser les 700 unités cette année.

C'est en Asie que la demande sera la plus forte, selon Boeing. Elle nécessitera ainsi 16.050 nouveaux appareils, soit environ le double des besoins de l'Amérique du Nord (8.640 appareils) et l'Europe (7.530). Le Moyen-Orient, devenu un acteur clé du long-courrier avec des compagnies comme Emirates ou Qatar Airways, aura besoin de 3.350 nouveaux avions.

- Forte demande pour le remplacement d'avions -

Le trafic passager devrait progresser grâce aux compagnies low-cost, qui exploitent principalement des moyen-courriers comme le B737 MAX de Boeing ou l'A320neo d'Airbus, mais aussi une concurrence à venir de Chine et de Russie, est le principal bénéficiaire de cette croissance.

Les Max et Neo sont des versions remotorisées des best-sellers des deux avionneurs qui ont bénéficié d'améliorations par rapport aux versions précédentes, et permettent de réduire d'environ 15% leur consommation en carburant.

"Le marché est particulièrement gourmand en avions mono-couloir (courts et moyen-courriers, ndlr), car ils permettent de faire face à l'augmentation du nombre de voyageurs qui privilégient les déplacements en avion", a indiqué Randy Tinseth.

"Nous voyons une forte demande pour le remplacement" d'avions, a-t-il également déclaré.

Boeing table ainsi sur un besoin de 29.530 nouveaux moyen-courriers.

Sur le long-courrier, celui des avions de 250 sièges et plus et qui va des 787 et A330 aux A380 et 747 en passant par l'A350 et le 777, le géant de Seattle indique que le besoin sera de 9.130 appareils au total, dont 5.050 "petits" long-courriers et 3.160 de taille moyenne ou de grande capacité, ainsi que 920 avions cargo.

La deuxième journée du salon a débuté par une nouvelle salve de commandes de la part de Boeing, qui a profité de l'évènement pour valoriser la nouvelle version de son moyen-courrier, le 737 MAX 10, pour contrer l'insolente réussite de l'A321neo d'Airbus.

L'américain a annoncé une commande de 20 MAX 10 au profit du loueur Aviation Capital Group, pour 2,5 milliards de dollars, puis de 15 MAX 8 et 10 pour la chinoise Okay Airways, pour 1,8 milliard de dollars. Cette dernière s'accompagne d'un protocole pour 5 787-9 "Dreamliner", le long-courrier du constructeur, pour un montant de 1,35 milliard de dollars au prix catalogue.

Selon Boeing, 240 exemplaires du plus grand membre de la famille 737 ont déjà été vendus auprès de dix clients.

L'avionneur européen a pour sa part déjà engrangé plus de 1.300 commandes pour l'A321neo, la version allongée de son mono-couloir, et revendique grâce aux trois versions de la famille A320neo, 60% de parts du marché des moyen-courriers re-motorisés.

Airbus n'a pas annoncé de commande en milieu de matinée, mais sa branche hélicoptères a dévoilé la conception d'un démonstrateur pour un hélicoptère "50% plus rapide qu'un hélicoptère conventionnel" appelé "Racer et capable d'atteindre une vitesse de croisière de "plus de 400 km/h". Le premier vol est prévu pour 2020.

La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Les options de Boeing : nouvel avion, alliance avec Embraer ?

Reprise du programme CSeries par Airbus : le véritable coup de maître

Avant de voir Trump, Justin Trudeau menace de renoncer à Boeing

Les Etats-Unis frappent de droits antidumping les CSeries Bombardier

Zunum Aero, jeune pousse soutenue par Boeing, promet un avion électrique en 2022

Boeing accélère dans les vols autonomes

Bond des livraisons de Boeing au troisième trimestre

Rififi en Amérique du Nord

A lire dans la même rubrique
Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (3/7) : Les livraisons tournent également au ralenti
Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (2/7) : Les ventes restent faibles
Airbus s'empare de la famille CSeries de Bombardier
 
Après un premier vol réussi, l'Airbus A330neo est « bien né »
Aviation d'affaires, un marché qui peine à redémarrer (1/7) : L'Europe et la France en forme
MRO Europe 2017 : Aerostar of Romania passe du MiG-21 à l'Airbus A320neo
21/10 Rassemblement festif sur la ZAD contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
21/10 Les compagnies aériennes africaines "trop chères" (ministre ivoirien)
21/10 Troisième sortie orbitale à l'ISS en un mois
20/10 Accident de l'A320 d'Egyptair : 17 messages d'anomalies lors de précédents vols (avocat)
20/10 Fabrice Brégier : « Nous avons décidé d'accroître encore le rayon d'action de l'Airbus A330neo »
20/10 Le 1er A350 d'Air Mauritius se pose sur l'île Maurice
AGE MANAGER / RESPONSABLE GSE MRTT (H/F)
PERMANENT TECHNIQUE (H/F)
RESPONSABLE PROJETS MANUFACTURING ENGINEERING (H/F)
CHARGE DE GESTION RH INTERNATIONAL (H/F)
INGÉNIEUR CONCEPTION INSTALLATION ÉLECTRIQUE (H/F)
CONTRÔLEUR TRIDIMENSIONNEL P3 MÉCANIQUE GÉNÉRALE (H/F)
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus