Actualité aéronautique Bourget 2017 : L'armée de l'air lance une nouvelle campagne de recrutement
Carrière et Nominations

Recrutement

Interview

Bourget 2017 : L'armée de l'air lance une nouvelle campagne de recrutement

Propos recueillis par Helen Chachaty
20/06/2017 | 752 mots
Bourget 2017 : L'armée de l'air lance une nouvelle campagne de recrutement
Le général Lobjoit lors de son récent déplacement au Moyen-Orient © Richard Nicolas-Nelson/Armée de l'air
"Aviateurs. Histoires vraies." C'est avec ce slogan que l'armée de l'air va lancer ce 20 juin sa nouvelle campagne de communication pour le recrutement. Avec un objectif de 3 000 à 3 200 nouveaux aviateurs par an, l'armée de l'air triple ses besoins par rapport à 2014 et souhaite revenir à un format stabilisé à environ 42 000 aviateurs et 5 000 civils.

A cette occasion, le Journal de l'Aviation a pu s'entretenir avec le Directeur des ressources humaines de l'armée de l'air, le général Rony Lobjoit, afin d'évoquer les enjeux et les perspectives des recrutements à venir.


Comment expliquez-vous ce besoin accru de recrutement dans l'armée de l'air ?

L'armée de l'air profite du Salon du Bourget pour lancer la campagne de communication sur le recrutement de ces trois prochaines années, en raison du caractère d'urgence que nous avons de rétablir notre format. Le grand écart opérationnel que l'armée de l'air est en train de vivre est réellement criant, nous sommes à la limite de ce que nous savons faire entre les moyens dont nous disposons aujourd'hui et les missions qu'on nous demande de réaliser. La campagne de recrutement 2017 et celles qui suivront sont donc cruciales et vitales. Il y a urgence, nous devons arrêter la pente descendante.

Cette sortie de piqué se traduit pour l'armée de l'air par un rétablissement des flux d'entrée à un niveau antérieur à 2008, afin de contrer la très forte déflation que nous avons connue depuis dix ans.

Quelles sont les difficultés de recrutement que vous rencontrez actuellement et sur quels types de profils ?

La situation est critique pour les filières SIC (Systèmes d'information et de communication), le maintien en condition opérationnelle, la fonction protection, le renseignement, le contrôle aérien et le cyber. Ces difficultés de recrutement ne sont pas inhérentes à l'armée de l'air, les niches de compétences que nous recherchons sont les mêmes pour tout le monde.

Pour le MCO par exemple, nous allons chercher à capter des civils qui ont également le choix de rejoindre l'industrie de défense, qui a elle aussi des besoins importants sur la catégorie d'âge 17-25 ans, en raison du renouvellement du vivier de compétences recruté il y a une trentaine d'années et qui est aujourd'hui proche de la retraite. Tous les DRH que je rencontre ont les mêmes besoins que nous. Je viens d'évoquer le MCO, mais c'est exactement la même approche pour les SIC, notamment parce que les compétences dans ce domaine sont une denrée rare qu'il faut chercher à fidéliser par le biais d'une formation interne complète.

Concernant la fonction protection, il nous faut vraiment augmenter le volume, nous avons environ 600 jeunes à « aller chercher » tous les ans, soit la moitié des recrutements des militaires du rang. C'est une catégorie qui connaît par ailleurs un fort taux d'évaporation.

Sur quel registre allez-vous motiver vos futures recrues ?

Nous avons besoin de capter les jeunes, de le faire au travers de la motivation pour la mission et de la passion pour l'aéronautique militaire, mais aussi de ce que l'armée de l'air peut apporter aux autres, dans le domaine de l'enrichissement personnel, d'un savoir-être et de valeurs.

La campagne de communication va notamment inclure des « teasers » dans les salles de cinéma, des portraits avec de 'véritables aviateurs', à qui nous avons demandé « quelle histoire vivez-vous dans l'armée de l'air et qu'en tirez-vous ? ». L'idée est de montrer davantage les aventures humaines que le côté « image magnifique de l'aviation » et faire valoir une histoire passionnante, personnelle, au profit d'une oeuvre collective. Nous allons chercher à toucher les coeurs. Les jeunes d'aujourd'hui ne réagissent pas de la même manière que la génération précédente, ils vont « accrocher » parce qu'ils sentiront l'émotion qui se dégage derrière ces portraits. Il y a un mot fort, c'est l'engagement, sur lequel il faut capitaliser, au-delà du socle technique nécessaire.

L'armée de l'air offre une expérience individuelle et collective, le sens du partage et le sens de l'autre, mais également une expérience professionnelle, qu'elle soit première, longue ou courte. L'armée de l'air protège la nation, c'est finalement quelque chose qu'on ne trouve que dans la défense et les armées.
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Rencontre avec Virginie Guyot, leader de la Patrouille de France 2010 et ancienne pilote de chasse sur Mirage F1

Aerocampus Aquitaine attend ses premiers stagiaires qataris

Général Claude Tafani, DRH de l'armée de l'air : « Les métiers de la protection ont toujours été une priorité pour nous »

L’École de l’air fête ses 80 ans

Douze mécaniciens sur A400M diplômés du centre de formation franco-allemand

BIA : l'armée de l'air signe une convention de partenariat avec l'Education nationale

Bourget 2015 : L’armée de l’air recrute sur le salon

L’École de l’air fait découvrir les métiers de l’aéronautique civile et militaire

A lire dans la même rubrique
Bourget 2017 : L'armée de l'air lance une nouvelle campagne de recrutement
Aerocontact : l'ascension continue d'un réseau unique
Les pays émergents dans la ligne de mire de l'IAS
 
Les inscriptions au Lycée Airbus sont ouvertes
L'industrie aéronautique et spatiale française a recruté 11 000 personnes en 2015
Air France : appel à la grève pour le 5 octobre
21/10 Rassemblement festif sur la ZAD contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
21/10 Les compagnies aériennes africaines "trop chères" (ministre ivoirien)
21/10 Troisième sortie orbitale à l'ISS en un mois
20/10 Accident de l'A320 d'Egyptair : 17 messages d'anomalies lors de précédents vols (avocat)
20/10 Fabrice Brégier : « Nous avons décidé d'accroître encore le rayon d'action de l'Airbus A330neo »
20/10 Le 1er A350 d'Air Mauritius se pose sur l'île Maurice
AGE MANAGER / RESPONSABLE GSE MRTT (H/F)
PERMANENT TECHNIQUE (H/F)
RESPONSABLE PROJETS MANUFACTURING ENGINEERING (H/F)
CHARGE DE GESTION RH INTERNATIONAL (H/F)
INGÉNIEUR CONCEPTION INSTALLATION ÉLECTRIQUE (H/F)
CONTRÔLEUR TRIDIMENSIONNEL P3 MÉCANIQUE GÉNÉRALE (H/F)
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus