Alliances   |   Compagnies régulières   |   Cargo   |   Régionales   |   Low Cost   |   Charter   |   Aviation d'affaires   |   Inflight   |   Aéroports   |   Leasing   |   Sécurité
Actualité aéronautique La Cour des comptes dénonce les "accords illicites" entre l'aéroport de Beauvais et Ryanair
Transport aérien

Low cost

La Cour des comptes dénonce les "accords illicites" entre l'aéroport de Beauvais et Ryanair

AFP
19/06/2017 | 411 mots

La Cour des comptes étrille la gestion de l'aéroport de Beauvais dans un référé publié lundi, dénonçant en particulier les "accords illicites" conclus avec la compagnie irlandaise Ryanair.

Entre les remises commerciales "injustifiées" et les prestations "assurées à perte", la société exploitant de l'aéroport de Beauvais-Tillé (SAGEB, détenue par la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oise et le groupe Transdev) "s'est privée d'environ 85 millions d'euros de produits, dont 78 millions au bénéfice de la seule compagnie Ryanair" entre 2008 et 2014, précise la Cour.

Ces ristournes "constituent des avantages importants et injustifiés", qui ont été accordés "sans aucune autorisation" de l'entité propriétaire de l'aéroport (SMABT, contrôlé par la région, le département et l'agglomération).

Les magistrats contestent d'abord les tarifs des redevances aéroportuaires, "bien moindres" que ceux d'autres aéroports comparables mais compensés par les recettes de la liaison par autocar avec Paris, exploitée par l'entreprise TPB, filiale de la SAGEB.

"Les usagers de la ligne de bus (...) financent donc les services aéroportuaires, à la place des compagnies aériennes", estiment-ils.

La Cour considère par ailleurs que "les activités d'assistance en escale pour le compte des compagnies aériennes sont (...) assurées à perte par la SAGEB", qui conteste cette accusation mais indique "ne pas tenir de comptabilité commerciale séparée" pour ces prestations.

Principal bénéficiaire de ces avantages, Ryanair génère depuis vingt ans plus de 80% du trafic de l'aéroport, mais "seule une télécopie tient lieu de contrat (...) de 2002 à 2012", rendant l'accord "juridiquement fragile" et "préjudiciable" à la SAGEB, qui a concédé au fil des ans des rabais croissants à son principal client.

Ces arrangements n'ont fait "l'objet d'aucune notification" à l'Etat ni à la Commission européenne et "l'analyse des échanges entre Ryanair et la SAGEB démontre l'intention délibérée des parties de déroger" aux tarifs en vigueur.

Les magistrats déplorent aussi les "lacunes" du SMABT, l'absence de réaction du préfet et les manquements des commissaires aux comptes. Ils demandent enfin à l'Etat d'"analyser les impacts fiscaux des accords illicites entre la compagnie Ryanair et le gestionnaire de l'aéroport" de Beauvais.

La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Le DG de Malaysia Airlines sera le nouveau directeur des opérations de Ryanair

Nouvelles annulations de Ryanair: solutions pour la quasi-totalité des clients

Démission d'un dirigeant de Ryanair en pleine crise des annulations

Ryanair propose des hausses de salaire aux pilotes pour les garder

La Belgique porte plainte contre Ryanair à cause des annulations de vols

Nouvelles annulations de Ryanair : solutions pour les 3/4 des clients

Ryanair "capitule" et revoit sa politique d'indemnisation

Ryanair sous pression face à la crise des annulations de vols

A lire dans la même rubrique
Wizz Air demande un certificat de transporteur au Royaume-Uni
La FAA ordonne une inspection visuelle des GP7200 sur les A380 en service
Air France et Vietnam Airlines s'associent en co-entreprise
 
Alitalia gagne six nouveaux mois de sursis et intéresse Lufthansa et easyJet
Lufthansa reprend 81 avions, 3 000 salariés d'Air Berlin et Niki
Louis Gosselin : « WestJet est peut-être la seule en Amérique du Nord qui croît en achetant des avions et non d'autres compagnies »
21/10 Rassemblement festif sur la ZAD contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
21/10 Les compagnies aériennes africaines "trop chères" (ministre ivoirien)
21/10 Troisième sortie orbitale à l'ISS en un mois
20/10 Accident de l'A320 d'Egyptair : 17 messages d'anomalies lors de précédents vols (avocat)
20/10 Fabrice Brégier : « Nous avons décidé d'accroître encore le rayon d'action de l'Airbus A330neo »
20/10 Le 1er A350 d'Air Mauritius se pose sur l'île Maurice
AGE MANAGER / RESPONSABLE GSE MRTT (H/F)
PERMANENT TECHNIQUE (H/F)
RESPONSABLE PROJETS MANUFACTURING ENGINEERING (H/F)
CHARGE DE GESTION RH INTERNATIONAL (H/F)
INGÉNIEUR CONCEPTION INSTALLATION ÉLECTRIQUE (H/F)
CONTRÔLEUR TRIDIMENSIONNEL P3 MÉCANIQUE GÉNÉRALE (H/F)
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus