Se connecter     Rechercher un article     Newsletter     Alertavia      JE M'ABONNE
Toute l'actualité aéronautique  |  En bref  |  Industrie  |  Transport aérien  |  Défense  |  MRO  |  Espace  |  Passion  |  Afrique  |  Interviews  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Passion Aeroscopia & Airbus Heritage : les « porteurs d'Histoire »

Aeroscopia & Airbus Heritage : les « porteurs d'Histoire »

Marie Christophe
21 AVR. 2017 | 823 mots
Aeroscopia & Airbus Heritage : les « porteurs d'Histoire »
© Aeroscopia
Ce n'est pas une pièce de théâtre mais bel et bien un réel élan qui s'opère depuis une trentaine d'années déjà. Sauvegarder le patrimoine aéronautique, telle est la mission d'Aeroscopia et Airbus Heritage. Le premier s'attèle à partager avec le public l'histoire de ces acteurs du ciel, témoins d'une évolution industrielle sans pareille. Le second rassemble le travail d'hier et d'aujourd'hui en s'efforçant de mettre un terme à la dispersion des machines attestant d'une époque et d'un savoir-faire.

L'idée de départ

L'idée est déjà trentenaire, en pleine maturité. L'Académie de l'Air et de l'Espace incite à faire un musée à Toulouse et à se préoccuper davantage de la sauvegarde du patrimoine aéronautique.
Dans les années 2000, plusieurs tentatives avaient déjà eu lieu, mais les « c'est trop cher » et « ce n'est pas la priorité » avaient pris le dessus. Il était alors difficile de rassembler tout le monde.
C'est grâce à l'Association « Terre d'Envol » que les différents acteurs ont pu être fédérés. En parlant d'une voix et de façon cohérente, l'association a réussi le challenge. La première pierre du musée Aeroscopia, posée le 16 juin 2011, symbolisera la concrétisation et le lancement du projet.

Airbus Héritage : la sensibilisation à la sauvegarde du patrimoine

Créé en 2009, le département Airbus Heritage a parallèlement été le véritable témoin de la prise de conscience du besoin de sauvegarder le patrimoine. Objectifs : conserver, valoriser et stopper la dispersion des anciennes machines. « Le département essaie également d'introduire le réflexe de conserver le travail effectué. Le top management est de plus en plus sensible à la cause du patrimoine » souligne Jacques Rocca, Chargé de la protection du patrimoine chez Airbus.
Il précise : « nous ne sommes pas focalisés que sur la France. Nous avons également trouvé les fonds pour le Concorde à Filton (NDLR : Aerospace Bristol, musée qui ouvrira ses portes cet été). »

Airitage : l'association proactive

Association de loi 1901, Airitage agit depuis plus de 15 ans au service du patrimoine aéronautique. Créée après la fusion Aerospatiale-Matra et la création d'EADS, elle est rebaptisée Airitage en parallèle de la mutation d'EADS en Airbus Group. Airbus Heritage, mais aussi Airbus, MBDA et Ipeca Prévoyance soutiennent les 170 adhérents de l'association dans leurs actions. Si les anciens présidents ne sont autres que messieurs Tanon et Goumy, respectivement à la tête de l'organisation du Groupe Aerospatiale et Matra Espace, c'est aujourd'hui Jacques Rocca qui en assure la présidence. Publication d'ouvrages, activation des réseaux, rassemblement de données ou d'objets et proactivité dans la valorisation du patrimoine, Airitage met tout en oeuvre pour pérenniser les richesses d'hier au profit de la mémoire, mais aussi des actions de demain.

Aeroscopia

Le musée vient de fêter ses 2 ans. Sur 15 000 m2 s'expose la trentaine de machines, toutes porteuses d'une histoire plus riche les unes que les autres. Chaque contributeur (Airbus, les associations, etc.) apporte à l'exposition des machines emblématiques et liées à l'histoire de Toulouse.

Aujourd'hui, son enceinte abrite entre autres le Concorde, un Airbus A300B, un Falcon 10, un Super Guppy (bientôt remplacé par un Beluga), mais aussi un MIG-15 Bis, un Mirage 3C ou encore un Blériot XI.

En parallèle du musée a été développé l'Atelier des Avions, qui offre un toit et une infrastructure aux associations pour leur permettre de travailler.

Grâce aux démarches de Airbus Heritage, trois nouvelles machines vont rejoindre prochainement Aeroscopia : un A380, un A340-600 et un A320 viendront en effet compléter les rangs du musée.
Il dénombre à ce jour pas moins de 150 000 visiteurs par an.

La visite du musée

Loin de moi l'idée de « spoiler » l'attractivité du musée, mais il est vrai que l'interactivité est l'un des atouts majeurs du lieu. Jonglant avec les vidéos, écrans tactiles et autres QR codes, Aeroscopia est aussi ludique qu'instructif. Chaque génération peut y trouver son compte. Embarqué par cette histoire aéronautique unique en son genre, le visiteur est notamment invité à traverser l'un des deux Concorde présentés pour y découvrir les installations intérieures, intactes. Maquettes et grande fresque historique viennent compléter les machines exposées. Enfin, l'îlot « Projection vers le futur » nous redonne un regard d'enfant vers un avenir aux machines plus étonnantes les unes que les autres.

Le rêve de l'homme n'a pas fini de se réinventer. Mais le futur ne serait rien sans les expériences du passé, indispensables références pour les générations à venir. Comme l'affirmait un « Saint » pilote et écrivain : « N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour l'éternité» ...
Les articles dans la même thématique
United opte pour l'Airbus A321XLR, en l'absence de concrétisation du NMA de Boeing United opte pour l'Airbus A321XLR, en l'absence de concrétisation du NMA de Boeing
United Airlines vient de porter un grand coup à Boeing. La compagnie américaine a signé une commande ferme avec Airbus portant sur l'acquisition de 50 ... Lire la suite
Les aides à Airbus toujours pas conformes aux règles de l'OMC (panel)
L'Union européenne et certains de ses Etats membres n'ont toujours pas mis leurs aides à Airbus en conformité avec les règles de l'Organisation mondiale du commerce, indique l'OMC dans une décision publiée lundi.La Commission ... Lire la suite
L'A350-1000 d'Airbus va pouvoir transporter plus de passagers L'A350-1000 d'Airbus va pouvoir transporter plus de passagers
Le certificat de type de l'A350 vient de changer. L'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) vient d'accéder à la demande d'Airbus en portant la ... Lire la suite
28 NOV. 2019 Avions commerciaux
L'Airbus A321XLR passe le cap des 400 engagements L'Airbus A321XLR passe le cap des 400 engagements
L'A321XLR a rencontré son public. A l'occasion de la confirmation de la commande de flynas pour dix appareils, Christian Scherer, le directeur commercial d'Airbus, a ... Lire la suite
IL Y A 5 HEURES
L'UE fait appel de la décision de l'OMC concernant les aides à Airbus
IL Y A 11 HEURES
Air Botswana ajuste son plan de restructuration avant sa privatisation à venir
IL Y A 12 HEURES
La distribution des créneaux d'Aigle Azur à Orly profite à Air France, Air Caraïbes et Corsair
05 DEC. 2019
Airbus A321neo : China Airlines opte pour les PW1100G de Pratt & Whitney
05 DEC. 2019
Recherche aéronautique : le Sénat s'inquiète de la fragilisation de l'ONERA
Les actes de confiance du Cheikh Ahmed bin Saïd Al Maktoum
Christophe Jacquart : « Les offres aériennes de Sport Découverte sont plébiscitées par les internautes »
 
Recevoir la Newsletter quotidienne du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir chaque jour nos derniers articles par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2019 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT