Se connecter      Rechercher un article      Newsletter      Alertavia      S'ABONNER
À la Une  |  ALERTAVIA  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  Emploi    EN
 
Actualité aéronautique Passion Aeroscopia & Airbus Heritage : les « porteurs d'Histoire »

Aeroscopia & Airbus Heritage : les « porteurs d'Histoire »

Marie Christophe
21 AVR. 2017 | 823 mots
Aeroscopia & Airbus Heritage : les « porteurs d'Histoire »
© Aeroscopia
Ce n'est pas une pièce de théâtre mais bel et bien un réel élan qui s'opère depuis une trentaine d'années déjà. Sauvegarder le patrimoine aéronautique, telle est la mission d'Aeroscopia et Airbus Heritage. Le premier s'attèle à partager avec le public l'histoire de ces acteurs du ciel, témoins d'une évolution industrielle sans pareille. Le second rassemble le travail d'hier et d'aujourd'hui en s'efforçant de mettre un terme à la dispersion des machines attestant d'une époque et d'un savoir-faire.

L'idée de départ

L'idée est déjà trentenaire, en pleine maturité. L'Académie de l'Air et de l'Espace incite à faire un musée à Toulouse et à se préoccuper davantage de la sauvegarde du patrimoine aéronautique.
Dans les années 2000, plusieurs tentatives avaient déjà eu lieu, mais les « c'est trop cher » et « ce n'est pas la priorité » avaient pris le dessus. Il était alors difficile de rassembler tout le monde.
C'est grâce à l'Association « Terre d'Envol » que les différents acteurs ont pu être fédérés. En parlant d'une voix et de façon cohérente, l'association a réussi le challenge. La première pierre du musée Aeroscopia, posée le 16 juin 2011, symbolisera la concrétisation et le lancement du projet.

Airbus Héritage : la sensibilisation à la sauvegarde du patrimoine

Créé en 2009, le département Airbus Heritage a parallèlement été le véritable témoin de la prise de conscience du besoin de sauvegarder le patrimoine. Objectifs : conserver, valoriser et stopper la dispersion des anciennes machines. « Le département essaie également d'introduire le réflexe de conserver le travail effectué. Le top management est de plus en plus sensible à la cause du patrimoine » souligne Jacques Rocca, Chargé de la protection du patrimoine chez Airbus.
Il précise : « nous ne sommes pas focalisés que sur la France. Nous avons également trouvé les fonds pour le Concorde à Filton (NDLR : Aerospace Bristol, musée qui ouvrira ses portes cet été). »

Airitage : l'association proactive

Association de loi 1901, Airitage agit depuis plus de 15 ans au service du patrimoine aéronautique. Créée après la fusion Aerospatiale-Matra et la création d'EADS, elle est rebaptisée Airitage en parallèle de la mutation d'EADS en Airbus Group. Airbus Heritage, mais aussi Airbus, MBDA et Ipeca Prévoyance soutiennent les 170 adhérents de l'association dans leurs actions. Si les anciens présidents ne sont autres que messieurs Tanon et Goumy, respectivement à la tête de l'organisation du Groupe Aerospatiale et Matra Espace, c'est aujourd'hui Jacques Rocca qui en assure la présidence. Publication d'ouvrages, activation des réseaux, rassemblement de données ou d'objets et proactivité dans la valorisation du patrimoine, Airitage met tout en oeuvre pour pérenniser les richesses d'hier au profit de la mémoire, mais aussi des actions de demain.

Aeroscopia

Le musée vient de fêter ses 2 ans. Sur 15 000 m2 s'expose la trentaine de machines, toutes porteuses d'une histoire plus riche les unes que les autres. Chaque contributeur (Airbus, les associations, etc.) apporte à l'exposition des machines emblématiques et liées à l'histoire de Toulouse.

Aujourd'hui, son enceinte abrite entre autres le Concorde, un Airbus A300B, un Falcon 10, un Super Guppy (bientôt remplacé par un Beluga), mais aussi un MIG-15 Bis, un Mirage 3C ou encore un Blériot XI.

En parallèle du musée a été développé l'Atelier des Avions, qui offre un toit et une infrastructure aux associations pour leur permettre de travailler.

Grâce aux démarches de Airbus Heritage, trois nouvelles machines vont rejoindre prochainement Aeroscopia : un A380, un A340-600 et un A320 viendront en effet compléter les rangs du musée.
Il dénombre à ce jour pas moins de 150 000 visiteurs par an.

La visite du musée

Loin de moi l'idée de « spoiler » l'attractivité du musée, mais il est vrai que l'interactivité est l'un des atouts majeurs du lieu. Jonglant avec les vidéos, écrans tactiles et autres QR codes, Aeroscopia est aussi ludique qu'instructif. Chaque génération peut y trouver son compte. Embarqué par cette histoire aéronautique unique en son genre, le visiteur est notamment invité à traverser l'un des deux Concorde présentés pour y découvrir les installations intérieures, intactes. Maquettes et grande fresque historique viennent compléter les machines exposées. Enfin, l'îlot « Projection vers le futur » nous redonne un regard d'enfant vers un avenir aux machines plus étonnantes les unes que les autres.

Le rêve de l'homme n'a pas fini de se réinventer. Mais le futur ne serait rien sans les expériences du passé, indispensables références pour les générations à venir. Comme l'affirmait un « Saint » pilote et écrivain : « N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour l'éternité» ...
Sur le même thème
Les derniers articles Passion
25 SEPT. 2020
La Fête de l'Aviation commence demain
La covid-19 n'empêchera pas les passionnés de célébrer l'aviation. C'est ce que veut montrer la Fête de l'Aviation, qui se déroulera sur trois jours à partir du 26 ...
18 SEPT. 2020
L'Aéro-Club de France reporte sa Journée du patrimoine mais maintient son Grand prix
L'Aéro-Club de France voulait modifier le format de son Grand prix du patrimoine, en consacrant une journée entière au patrimoine aéronautique. Mais ce n'était pas la bonne année. ...
15 JUIL. 2020
Pour sa 3e édition, Air Legend célèbre les batailles de France et d'Angleterre avec des avions d'exception
Pour sa troisième édition, Air Legend a choisi d'organiser son meeting aérien autour de deux thèmes : la célébration des 80 ans de la bataille de France et ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
Meeting de Paris-Villaroche Air Legend édition 2019 : de la magie transsonique avec le F-86 E Sabre et Frédéric Akary WAC 2019 : Aude Lemordant et Louis Vanel sur la première marche du podium et la France sacrée championne du monde de voltige aérienne par équipe
Elles bougent : La passion à portée d'Elles Dans les coulisses du Rafale Solo Display
Le Fana de l'Aviation revient sur les 50 ans d'Airbus dans son dernier hors-série Une vente aux enchères exceptionnelle pour célébrer le premier vol du Concorde
Joyeux anniversaire F-WTSS : Les rendez-vous incontournables des 1er, 2 et 3 mars Jean-Emile Rouaux : « Air France a choisi la Fédération Française de Vol en Planeur pour former ses futurs cadets »
IL Y A 14 HEURES
L'Aéroclub de Camargue volera sur Sonaca 200 NG
IL Y A 14 HEURES
Lourdes pertes pour TAP Air Portugal au 1er semestre
IL Y A 14 HEURES
Les 13000 pilotes de United Airlines gardent pour l'instant leur emploi
IL Y A 15 HEURES
L'avenir du transport aérien sera « low-cost »
IL Y A 17 HEURES
Vers une fin d'année plus mauvaise que prévu pour le transport aérien
L'avenir du transport aérien sera « low-cost »
Pendant la crise, IPECA reste en première ligne pour accompagner les salariés de l'aéronautique
Les articles les plus lus
L'Airbus A321P2F commence à voir grand
Rolls-Royce, futur talon d'Achille d'Airbus ?
L'ATR 72-600F a pris son envol
Rétrospective : l'été aéronautique en France
Le gouvernement pourrait revoir le calendrier de sa commande de 30 Rafale avec Dassault
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2020 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT