L'Egypte rouvre ses aéroports et son tourisme balnéaire à partir du 1er juillet

Avec AFP
le 15/06/2020 , Transport aérien

L'Egypte a annoncé dimanche la réouverture à partir du 1er juillet de ses aéroports, fermés depuis mars pour cause de nouveau coronavirus, ainsi que de plusieurs stations balnéaires.

Les vols reprendront "entre l'Egypte et les pays qui rouvrent leurs espaces aériens", a affirmé Mohamed Manar, le ministre de l'Aviation lors d'une conférence de presse dimanche au Caire.

"Nous souhaitons que le business reprenne", a dit M. Manar.

Si les vols internationaux reprennent vers l'Egypte, seuls trois gouvernorats, connus pour leur stations balnéaires, seront autorisés à accueillir les touristes: la Mer rouge, le Sud-Sinaï (est) et Marsa Matrouh (nord).

"Nous avons choisi ces trois gouvernorats car ils sont côtiers, loin des grandes agglomérations et ont enregistré les plus faibles nombres de contaminations au virus", a expliqué le ministre du Tourisme et des Antiquités Khaled El-Enani lors de la même conférence de presse.

Pour encourager les touristes étrangers à venir, le gouvernement a par ailleurs décidé "la suppression du visa touristique entre le 1er juillet et le 31 octobre", a ajouté M. Enani.

La réouverture des autres hauts lieux du tourisme égyptien comme les pyramides de Guizeh, le musée du Caire, ou le temple de Philae se fera "progressivement", a-t-il dit, sans donner plus de précision.

"Nous ne sommes pas pressés. Nous souhaitons préserver la santé de tous et notre réputation en tant que marché touristique", a-t-il ajouté.

Pour accueillir les touristes, 232 hôtels ont obtenu des autorisations de rouvrir, après avoir mis en place des mesures sanitaires strictes telles que l'espacement des tables de restaurant ou encore l'utilisation des ascenseurs à 50% de leur capacité.

Les contrevenants se verront retirer leur autorisation, a averti le ministre.

Depuis le mois de mars, les autorités ont pris des mesures pour endiguer la propagation du virus, dont la suspension du trafic aérien, la fermeture des écoles, des sites religieux et touristiques.

L'Egypte, pays de 100 millions d'habitants, a enregistré environ 43.000 cas de Covid-19, dont près de 1.500 morts, selon les chiffres officiels.

Depuis fin mai, les autorités rapportent plus de 1.000 nouvelles infections quotidiennes, et le syndicat des médecins a mis en garde contre un "possible effondrement total" du système de santé.

 
 

Partager cet article :

 

Dans la même thématique

Mohamed Manar EgyptAir

 

l'actualité aéroNAUTIQUE à LA UNE