À la Une  |  ALERTAVIA  |  Le Podcast  |  Industrie  |  Transport aérien  |  MRO & Support  |  Interiors & PaxExp  |  Aviation & Environnement  |  Passion  |  Agenda  |  EN
 
Actualité aéronautique Transport aérien Ryanair commande 75 Boeing 737 MAX supplémentaires

Ryanair commande 75 Boeing 737 MAX supplémentaires

Emilie Drab
03 DEC. 2020 | 472 mots
Ryanair commande 75 Boeing 737 MAX supplémentaires
© Boeing
Quand American Airlines cherche à rassurer l'opinion publique sur la sécurité du 737 MAX en organisant des vols de démonstration, Ryanair n'hésite pas à afficher une confiance sans faille en l'avion. La compagnie a annoncé qu'elle avait signé une nouvelle commande auprès de Boeing portant sur l'acquisition de 75 appareils supplémentaires, du modèle 737-8200 (les 737 MAX 8 dans leur version haute densité de 200 places).

Ce contrat majeur porte à 210 le nombre de 737 MAX sur lesquels la low-cost irlandaise s'est engagée, des appareils ayant une valeur totale de 22 milliards de dollars au prix catalogue. Ces monocouloirs seront livrés à partir de 2021 et jusqu'à la fin de l'année 2024. A l'occasion d'une intervention lors de l'assemblée générale de l'ACI Europe mi-novembre, Michael O'Leary, le CEO du groupe Ryanair, avait précisé qu'il espérait recevoir ses premiers appareils pour le printemps et pouvoir s'en procurer jusqu'à une trentaine pour le programme estival - et au moins cinquante d'ici fin 2021. Il avait alors réaffirmé sa conviction que le 737 MAX serait un « game-changer ».

Initialement destiné à étendre ses opérations, les 737 MAX lui permettront de les reprendre de façon plus efficace. Michael O'Leary est en effet persuadé qu'il sera facile de faire revenir les passagers dans les avions en Europe une fois que les restrictions seront levées en stimulant le marché avec des tarifs bas. Ainsi, il estime retrouver le trafic de 2019 dès l'été 2022 mais avec des tarifs beaucoup plus faibles. Les 737 MAX 8200 sont censés l'aider à rendre cette politique viable, grâce à une capacité de huit sièges de plus que ces 737-800 actuels (ce qui la porte à 197 places) mais une consommation de carburant réduite de 16%. Les premiers remplaceront des 737-800 parmi les plus anciens, actuellement cloués au sol en raison de la crise liée à la pandémie.

Ryanair souligne que l'accord avec Boeing inclut une révision du calendrier de livraisons et des compensations pour les coûts occasionnés par le report des livraisons avant la crise, en raison de l'immobilisation de la flotte mondiale. Pour rassurer ses passagers, elle souligne que ce sera l'avion « le plus surveillé de l'histoire de l'aviation ». La low-cost travaille désormais avec l'EASA, Boeing et ses pilotes pour pouvoir faire certifier ses appareils et former ses équipages.

Le 737 MAX est resté immobilisé depuis mars 2019 mais, sous l'injonction des autorités de sécurité de l'aviation civile, Boeing a mis au point plusieurs correctifs logiciels et structurels, a révisé sa documentation et la formation des équipages, ce qui lui a permis de décrocher la certification de la FAA pour l'appareil mis à jour le 20 novembre. L'EASA a publié une proposition de directive de navigabilité la semaine dernière, qui pourrait permettre d'adopter une directive de navigabilité définitive en janvier.
Emilie Drab
Rédactrice en chef adjointe
Aviation civile, Transport aérien


Sur le même thème
Les derniers articles Transport aérien
IL Y A 9 HEURES
Joe Biden & l'aéronautique
Si Joe Biden n'affectionne sans doute pas autant l'aéronautique que son prédécesseur à la Maison Blanche, le nouveau président des États-Unis s'est engagé sur de nombreux chantiers qui ...
25 JAN. 2021
Hausse de l'activité pour Vista Global
Si les vols d'affaires ont eux aussi été touchés par la crise, 2020 n'aura pas été une année si noire pour Vista Global. La maison-mère de VistaJet et ...
22 JAN. 2021
KLM suspend tous ses vols long-courrier et supprime près d'un millier d'emplois
Les nouvelles restrictions imposées par le gouvernement néerlandais dans l'espoir de limiter la propagation des nouveaux variants du SARS-CoV-2 vont avoir un impact terrible sur KLM. La compagnie ...
Une sélection d'articles réservés aux abonnés
L'Airbus A220 fera partie intégrante du plan de relance d'Air Burkina Près d'un tiers de la flotte mondiale des avions de ligne reste encore immobilisé aujourd'hui
250 avions commerciaux déjà connectés à l'European Aviation Network d'Inmarsat L'IATA redoute les six prochains mois
Les enchères montent pour le rachat de Signature Aviation Quelles perspectives pour les compagnies africaines en 2021 ?
Afrique : Le marché du fret aérien en pleine relance se heurte à la pénurie de capacité et aux lacunes de la chaine logistique ANALYSE : Quel avenir pour les acteurs du « wet-lease » dans le monde d'après ?
IL Y A 9 HEURES
Joe Biden & l'aéronautique
IL Y A 12 HEURES
L'Airbus A320neo fête ses cinq ans d'opération
IL Y A 12 HEURES
MRO : Regio Lease s'empare de Savina Technic
IL Y A 14 HEURES
Alaska Airlines reçoit son tout premier Boeing 737 MAX
IL Y A 15 HEURES
Southwest Airlines reçoit sept Boeing 737 MAX
Joe Biden & l'aéronautique
Pourquoi AKKA se renforce dans le maintien de la navigabilité des avions les plus récents
Les articles les plus lus
Nouveaux Rafale, A330 MRTT, hélicoptères Panther : Comment la France met le paquet en Inde
La police du ciel Suisse bientôt opérationnelle 24 heures sur 24
Volotea va aussi se mettre à l'Airbus A320
Une nouvelle année en perspectives pour l'aéronautique civile
L'équipage du Boeing 737-500 de Sriwijaya Air n'a pas émis de signal de détresse
Espace partenaires
Les nouveaux défis liés au stockage et au démantèlement d'avions commerciaux
Contribution de Carolina Göthberg, Associée fondateur de KAIRN Strategy Consulting
 
Cybersécurité : l'industrie aéronautique est particulièrement vulnérable par ces temps de crise
Par David Luponis, Associé Cybersécurité Mazars
 
Quelques réflexions sur le Big (Bang) Data dans le secteur aéronautique au regard du droit
Contribution de Jean-Jacques LE PEN, Associé fondateur du Cabinet LPLG AVOCATS
 
S'inscrire aux newsletters gratuites du Journal de l'Aviation

 Recevoir des E-mailings de nos partenaires


En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir nos lettres d'information par courrier électronique. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer nos lettres d'information. Vous pourrez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans les newsletters.
Notre actualité | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionnel | Mentions légales | Confidentialité | CGV | Contact | Plan du site

© 2021 Le Journal de l'Aviation - Groupe AEROCONTACT