Actualité aéronautique Bourget 2017 : Boeing devant Airbus en commandes fermes au 2e jour
Industrie & Technologie

Aviation civile

Bourget 2017 : Boeing devant Airbus en commandes fermes au 2e jour

AFP
20/06/2017 | 378 mots

L'avionneur américain Boeing a dominé mardi son concurrent européen Airbus en termes de commandes fermes au deuxième jour du salon aéronautique international du Bourget, où le brésilien Embraer s'est également fait une place.

BOEING

Commandes fermes: 11,5 milliards de dollars, soit:

- Cinquante moyen-courriers 737 MAX pour la société de location chinoise China Aircraft Leasing Company. Valeur catalogue: 5,8 milliards de dollars.

- Vingt 737 MAX 10, version allongée du moyen-courrier vedette, pour le loueur Aviation Capital Group (2,5 milliards de dollars).

- Quinze MAX 8 et 10 pour la comapgnie chinoise Okay Airways (1,8 milliard de dollars).

- Quatre long-courriers 777ER pour United Airlines (1,4 milliard de dollars), plus une conversion de cent 737 MAX en MAX 10, non chiffrée.

Protocoles d'accord:

- Soixante-quinze moyen-courriers 737 MAX 8 pour la société irlandaise de location Avolon (8,4 milliards de dollars), et un engagement supplémentaire de 50 appareils du même type.

Lundi, Boeing avait conclu la première journée du salon sur 12,8 milliards de dollars de commandes, portant le total sur deux jours à 24,3 milliards.

AIRBUS

Commandes fermes: 4,27 milliards de dollars, soit:

- Dix gros porteurs A350-900 pour Ethiopian Airlines (3,11 milliards de dollars).

- Dix moyen-courriers A321 pour la compagnie américaine Delta (1,16 milliard de dollars).

Protocoles d'accord:

- Quarante-cinq moyen-courriers de la famille A320, de la part de la société de leasing chinoise CDB Aviation (5,1 milliards de dollars)

- Cinquante A320 pour la compagnie à bas coûts Viva Air (5 milliards d'euros).

Lundi, Airbus avait engrangé pour 11,5 milliards de dollars de commandes fermes, le total sur deux jours atteignant donc 15,77 milliards.

EMBRAER

Commandes fermes: plus d'un milliard de dollars, soit:

- Dix biréacteurs moyen-courriers E195-E2 pour un client anonyme (666 millions de dollars).

- Huit appareils pour les compagnies japonaises Fuji Dream Airlines (trois modèles E175) et Japan Airlines (un E190), bélarusse Belavia (un E175 et un E195) et néerlandaise KLM Cityhopper (deux E190), pour un peu moins de 400 millions de dollars au total.

 
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
A lire dans la même rubrique
Un salon du Bourget bien chargé pour les batteries aéronautiques Saft
Alten se positionne sur la révolution digitale de l'industrie aéronautique
Bourget 2017 : Toutes les annonces de commandes d'avions commerciaux du salon
 
Daher confirme officiellement son partenariat avec Reliance
Bourget 2017 : SKF voit les composites en noir
Bourget 2017 : Les « boites noires » éjectables arrivent sur les long-courriers d'Airbus
26/06 Notre-Dame-des-Landes: les collectivités favorables appellent à faire respecter le referendum
26/06 Les forces spéciales allemandes reçoivent leur dernier H145M
26/06 L'Apache s'essaye à l'arme laser
26/06 Bourget 2017 : la nouvelle génération Euroflir 410 livre ses petits secrets
26/06 Partenariats pour Safran au salon du Bourget
26/06 Première sortie en mer du porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth
26/06 Photo : Le Queen Elizabeth prend la mer
26/06 Le Mirage 2000D nouvelle génération en route vers les essais en vol
AGENT PROCUREMENT REPARATIONS H/F
CORSAIR
RESPONSABLE D'AFFAIRES AÉRONAUTIQUE (H/F)
VISION SYSTEMS
RESPONSABLE ÉQUIPEMENT EGPWS (H/F)
SCALIAN
CHEF D’ESCALE DE PERMANENCE (H/F)
Aéroport de Bordeaux Mérignac
TECHNICIEN(NE) MCO H/F
NEXEYA FRANCE
AJUSTEUR MONTEUR (H/F)
PROMAN Agence de Pau
INGÉNIEUR D’AFFAIRES AÉRONAUTIQUE (H/F)
SAINT GOBAIN SULLY
INGENIEUR LOGICIEL DRONES (H/F)
AUSY
 
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus