Actualité aéronautique Jean-Yves Le Drian, caution régalienne de Macron
Défense & Sécurité

Politiques de défense

Jean-Yves Le Drian, caution régalienne de Macron

AFP
17/05/2017 | 760 mots

Le ministre sortant de la Défense Jean-Yves Le Drian, nommé mercredi chef de la diplomatie française, apporte à Emmanuel Macron une caution régalienne de poids sur le front antiterroriste et les grands dossiers stratégiques internationaux.

Ce Breton de 69 ans, resté à la Défense durant tout le quinquennat de François Hollande, également président de la région Bretagne, est le seul rescapé du gouvernement sortant, avec Annick Girardin nommée aux Outre-mer, dans la nouvelle équipe du centriste Emmanuel Macron.

"Le Drian apporte l'expérience. Or on en a besoin toute de suite, avec le sommet de l'Otan le 25 mai à Bruxelles" et celui du G7 dans la foulée en Italie, souligne François Heisbourg, président de l'International Institute for Strategic Studies de Londres.

Apprécié des militaires, respecté par ses adversaires politiques, "il est aussi populaire dans l'ensemble de l'électorat et "+coche les cases+ dans la démarche droite/gauche du nouveau président", relève l'expert.

Au côté du président Hollande, il a engagé l'armée française sur quatre fronts, au Sahel, en Centrafrique, en Irak/Syrie contre le groupe Etat islamique (EI) et en France avec l'opération antiterroriste Sentinelle.

Pendant cinq ans, Jean-Yves Le Drian qui, sous une bonhomie apparente, dissimule une vraie poigne, s'est inscrit dans la fidélité au chef de l'Etat.

Mais lorsque François Hollande renonce à se représenter et Manuel Valls est recalé aux primaires, il tourne le dos aux socialistes pour rejoindre le candidat social-libéral Emmanuel Macron qui, sans expérience internationale, décroche alors une "belle prise" dans le domaine régalien.

- Champions des exportations d'armement-

Au Quai d'Orsay, Jean-Yves Le Drian va apporter une connaissance intime des grands enjeux sécuritaires, de la lutte contre les groupes jihadistes à la défense européenne, et des crises régionales.

Depuis 2012, au fil des interventions militaires, il a imprimé sa marque, du Proche-Orient à l'Afrique, au point de faire de l'ombre à ses homologues des Affaires étrangères d'alors Laurent Fabius puis Jean-Marc Ayrault.

Intime des dirigeants subsahariens et arabes, de l'Egyptien Abdel Fattah al-Sissi au Tchadien Idriss Déby, il assume sans complexe ses liens avec des régimes souvent décriés en matière de droits de l'Homme.

Son pragmatisme, sa discrétion et son sens du contact passent aussi pour la clef de ses succès à l'export, outre un contexte sécuritaire porteur. Sous sa houlette, les exportations d'armements ont volé de record en record pour franchir les 20 milliards d'euros en 2016.

L'avion de combat Rafale, raillé comme "invendable", fait "florès", de l'Egypte à l'Inde. En Australie, la France a remporté le "contrat du siècle" pour la construction de 12 sous-marins.

"Côté Rafale, l'Inde semble revenir dans le jeu (avec de nouvelles commandes en perspective, ndlr), la Malaisie l'est toujours", note l'expert François Heisbourg. Autant de négociations dans lesquelles Jean-Yves Le Drian, plébiscité par les industriels du secteur, pourrait continuer à jouer un rôle.

Côté militaire, le ministre avait "pris le +leadership+ dans la conduite des opérations", relève Michel Goya, analyste militaire.

- La diplomatie derrière le militaire -

Il s'est aussi avéré "un bon défenseur des armées face à Bercy", allant même jusqu'à menacer de démissionner pour sauver des crédits, rappelle-t-il.

Les attentats de 2015 ont changé la donne, conduisant à une remontée du budget de la Défense. "Nous avons enrayé une tendance à se désarmer", se félicite aujourd'hui Jean-Yves Le Drian.

Si le budget de la Défense redresse doucement la tête, l'effort reste largement insuffisant aux yeux des militaires pour compléter hélicoptères, drones et avions de transport sur les théâtres d'opérations.

"Le volontarisme du ministre ne remplace par les moyens", observe l'ancien général et commandant de la force de l'Otan (Isaf) en Afghanistan, Olivier de Bavinchove.

Conscient de l'équation, Emmanuel Macron a promis d'accentuer l'effort budgétaire en faveur des armées, sans creuser le déficit.

Au Quai, la feuille de route de Jean-Yves Le Drian est toute tracée. "Nos interventions militaires devront toujours s'inscrire dans une démarche avant tout diplomatique", insistait récemment le candidat Macron.

 
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
Les articles dans la même thématique

Premières réflexions sur l'avenir du transport stratégique

Mobilisation renouvelée de la DGA pour l'innovation

La DGA soutient les PME innovantes

L'État débloque les 20 millions d'euros nécessaires au sauvetage de la soufflerie S1 de Modane

Vers une intensification de la lutte au Moyen-Orient

François Hollande inaugure l'Hexagone Balard

Des crédits supplémentaires pour la Défense

Le Charles de Gaulle engagé dans l’opération Chammal

A lire dans la même rubrique
Florence Parly détaille ses priorités à la Défense
Pour l'armée de l'air, « le défi principal, c'est d'arriver à durer »
Du RECO NG au Scalp, anatomie d'une frappe
 
Martin Baker lève le voile sur le Mk18
L'A400M sur la voie de la maturation
Nouvelle année de hausse pour les dépenses militaires
21/07 Emitech intègre les compétences de LEFAE
21/07 Le MC-21 trouve son public au salon MAKS
21/07 Liebherr Aerospace remporte un nouveau contrat sur les Embraer E2
21/07 Groupe ADP a finalisé la cession de sa part dans TAV construction
20/07 Elisabeth Borne annonce des Assises du transport aérien pour 2018
20/07 Le général Lecointre devient chef d'état-major des armées
20/07 Etihad revend Darwin à Adria signant la fin d'Etihad Regional
20/07 Primera Air lancera ses A321neo sur le transatlantique depuis Paris
INGENIEUR DEVELOPPEMENT AERONAUTIQUE (H/F)
Novatech Industries
RESPONSABLE SUPPLY CHAIN H/F
AIR SUPPORT
DESIGNER ELECTRIQUE (H/F)
B.E.C. GROUPE
INGENIEUR D'ETUDES (H/F)
AERTEC
INGÉNIEUR MÉTHODES (H/F)
MASER ENGINEERING
RESPONSABLE DE PRODUCTION H/F
CRMA
AGENT DE GESTION RISQUE FOURNISSEUR (H/F)
BOMBARDIER
CONCIERGE D'ENTREPRISE (H/F)
EXCELLENCE INTERIM
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus