Actualité aéronautique Patrouille de France et Jetmen : une première mondiale filmée par Airborne
Passion

Ouvrages et médias

Patrouille de France et Jetmen : une première mondiale filmée par Airborne



En ce début d'automne, le ciel de Provence a accueilli un événement inédit. Les Jetmen ont volé avec la Patrouille de France. Airborne Films était aux commandes de la captation et nous offre les images exceptionnelles d'un vol sans précédent.
Marie Christophe
24/11/2016 | 1500 mots
Patrouille de France et Jetmen : une première mondiale filmée par Airborne
® AIRBORNEFILMS-JetmanDubai
Chez Airborne Films, on sent que quelque chose se prépare. Eric Magnan et François-Olivier Robin, co-fondateurs de la société de production, viennent de finaliser un nouveau film et non des moindres. La lecture commence et je ne sais pas si je plonge en pleine fiction ou au coeur d'une extraordinaire réalité. Devant mes yeux, trois hommes en vol avec leurs ailes, sont en train de rejoindre les Alphajets de la Patrouille de France.

La projection d' « Alpha Jetman » dure trois minutes. Trois minutes pendant lesquelles le temps semble suspendu. A l'heure de l'omniprésence de la machine, l'Homme revient au coeur de l'exploit. Les plans s'enchaînent et je peine encore à y croire. Ce ne sont plus des Alphajets et des hommes, mais une véritable patrouille d'hommes-avions qui s'est formée. A quelques mètres les uns des autres, on imagine les émotions inoubliables qui ont dû être les leurs. Eclatement final et clap de fin.

Ai-je vu le teaser du prochain Marvel ou le nouveau film d'Eric Magnan, je m'interroge.

L'histoire de ce tournage part d'une idée saugrenue, dont la réalisation l'est encore davantage. « Notre idée est irréalisable. Il ne nous reste qu'une chose à faire : la réaliser. » Ces mots de Pierre-Georges Latécoère appartiennent à un autre siècle, mais auraient pu être ceux d'Éric Magnan aujourd'hui. « Quand le lieutenant-colonel Arnaud Amberg m'a appelé pour faire le film, je me suis dit que ce serait incroyable et j'ai immédiatement accepté, mais je ne pensais pas que cela se réaliserait. Il y avait tellement de paramètres à gérer... Et finalement, on a réussi. »

Le lieutenant-colonel Arnaud Amberg est en effet l'un des membres à part entière de ce projet. Alors directeur des EPAA (Equipes de Présentation de l'Armée de l'Air) et ancien leader de la Patrouille de France 2004, il sera aux commandes de l'opération.

Côté Jetmen, chez le Suisse Yves Rossy et les deux Français Vincent Reffet et Frédéric Fugen l'idée a fait mouche. Yves, c'est l'inventeur d'une aile qui a fait de lui un homme volant. Cet ancien pilote de chasse a survolé les quatre coins du monde, et développé son engin depuis une vingtaine d'années sur la base d'un idéal : la magie de voler libre de toute contrainte. « Quand on pilote un avion, on est dans une boîte. On a besoin d'instruments car on est coupé de l'élément. Grâce à l'aile, je garde la pureté de l'instant. » Deux mètres de large, un mètre de haut, le jet pack qui se porte comme un sac à dos est équipé de quatre réacteurs et pèse entre 60 et 70 kg, en fonction du chargement. Seul instrument à bord : le corps qui dirige l'ensemble grâce aux mouvements des mains, de la tête et des jambes. « Mon corps a tout ce qu'il faut : la température, la pression, la vision etc. Je reviens à la simplicité. » explique l'inventeur. « Normalement nous filons à 220 à 230 km/h » précise Yves Rossy. « Mais avec la PAF nous étions à 270... » Le Jetman ajoute qu'à cette vitesse, le moindre mouvement est encore plus décisif. « Plus on est rapide, plus il faut être précis. Le gainage est alors extrêmement important, mais il faut aussi rester relaxé, car la tension crée des mouvements oscillatoires. » Triple champions du monde de Freefly, les « Soul flyers » Vincent Reffet et Frédéric Fugen ont été formés par le Jetman pour créer cette patrouille d'hommes-volants et effectuer des vols inédits, comme avec l'A380 d'Emirates au-dessus de Dubaï l'an passé.



Troisième pilier du projet, Airborne Films n'est pas en reste. Eric Magnan, esthète des airs, réalisateur, pilote et passionné d'aéronautique et de cinéma, est entre autres à l'origine des images aériennes des Chevaliers du Ciel, du film « Patrouille de France » réalisé pour les 60 ans de celle-ci, ainsi que des fameux spots publicitaires Breitling. « J'ai eu la chance de faire des vols délirants, mais celui-ci restera gravé dans ma mémoire » souligne-t-il. Le réalisateur tourne régulièrement aux Etats-Unis , notamment à Mojave Air and Space Port, pour des raisons de faisabilité. « En France les autorisations ne sont pas simples à obtenir. Par exemple, on a fait voler un P-51 Mustang piloté par Nigel Lamb au ras du Lac Salé ... c'est incroyable de réussir à faire ce genre de tournage. » En quête perpétuelle d'esthétique, Eric Magnan ne cesse de relever de nouveaux challenges : « c'est un univers qui m'inspire, c'est un travail-passion.»

Individuellement, chaque entité du trio PAF/Jetmen/Airborne n'en est donc pas à son coup d'essai. Mais pour tous, ce vol sera une première. Il demandera donc un imposant travail de préparation. « Il était hors de question que nous mettions qui que ce soit en danger » souligne Eric Magnan. « Un storyboard technique a donc été dessiné pour décrire chaque plan et nous avons beaucoup échangé en amont par téléphone » affirme le réalisateur.

Des heures d'élaboration donc, pour quelques minutes de vol. « L'autonomie des ailes est d'environ 10 minutes, ce qui laissait 6 minutes de « playtime » pour le tournage » précise Eric Magnan. « C'était techniquement très compliqué. » A l'instar de James Cameron pour son film Titanic, le réalisateur ne recule devant rien et n'hésite pas à inventer de nouveaux procédés pour filmer harmonieusement les tableaux aériens qui s'offrent à lui. « Sur « Patrouille de France », on a mis en place un système pour installer une caméra sous les Alphajets. » Cette fois-ci, le réalisateur est monté à bord d'un Extra 300 de l'EVAA pour filmer tête à l'envers. « C'était une première pour moi, mais c'était le plus efficace pour le film. Nous avons tourné de manière empirique. D'abord deux Alphajets, un Jetman et l'Extra 300. Ensuite deux Alphajets, l'Extra et deux Jetmen, puis trois et enfin les 8 Alphajets avec toute l'équipe. »

Pour les Jetmen, le travail en amont n'a également pas été de tout repos. « Nous nous sommes entraînés cet été en Espagne sur notre base avec d'autres avions. Voler avec la Patrouille de France, c'est un point d'orgue. Le jour du vol, la PAF a décollé de son côté, puis notre hélicoptère s'est positionné à environ 1 000 pieds au-dessus des Alphajets pour qu'on puisse intercepter les Athos. » commente Yves Rossy. « C'est un véritable travail d'équipe » précise-t-il. « D'habitude on crie tellement c'est beau, mais là, le moment était aussi sérieux qu'émouvant. Je suis un ancien pilote militaire, je viens du même monde que l'armée de l'air française, j'ai briefé mes deux autres collègues par rapport au contexte. »



Les hommes revenus sur terre, les émotions peuvent s'exprimer. « Aujourd'hui, on a volé avec des hommes qui volent, m'a dit Christophe Robin », ajoute Yves Rossi. « Tous les pilotes m'ont demandé à être le premier sur la liste pour essayer l'aile quand ce sera possible », plaisante-t-il. « C'est le graal d'avoir volé avec la Patrouille de France. Il n'y a pas d'avant, pas d'après. C'était une osmose avec le moment. »

L'exploit réalisé, les instigateurs sont déjà tournés vers l'avenir. Pour la suite, Yves Rossy se prête à rêver à des figures avec la Patrouille de France. « Technologiquement, c'est possible, alors c'est peut-être la prochaine étape... Mais on doit faire évoluer l'aile d'abord ». Ce que le Jetman recherche aujourd'hui, c'est avant tout de l'autonomie pour s'autoriser plus de liberté et pouvoir décoller seul. « Il y a du boulot, et on veut le faire en restant en vie ! »

De son côté, Airborne Films prépare la sortie d' « Aerospace » en mars prochain, un long-métrage en hommage à l'aéronautique européenne. « Nous avons eu envie de montrer à quel point l'Europe possède toutes les compétences dans le domaine, compétences qui sont souvent sous-estimées car méconnues » précise Eric Magnan. A l'heure du décollage de Thomas Pesquet, le réalisateur imagine déjà de nouveaux challenges « Après, il reste l'espace ... »

La concrétisation de ce vol verra sûrement naître d'autres belles idées. Quoiqu'il en soit, si la Patrouille de France est au soleil ce que les Jetmen sont à Icare, alors le rêve de l'Homme s'est peut-être réalisé...

 
 
Les articles dans la même thématique

Le film « Mission Athos 747 » primé par l'AéCF

A lire dans la même rubrique
Nicolas Ivanoff fait voltiger le Journal de l'Aviation
Interview exclusive : Alexandre Orlowski, un champion du monde en préparation
Un vol unique pour le 1er Boeing 727
 
Championnat d'Europe de Voltige Unlimited : la France de nouveau titrée
Entretien exclusif avec Mika Brageot avant la Red Bull Air Race d'Abou Dhabi
Dodane 1857, la montre française
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
20/01 Vers deux ans de retard supplémentaires pour le MRJ
20/01 La Pologne sur le point d'acquérir 14 hélicoptères (Briefing)
19/01 Airlink acquiert cinq E-Jets d'Embraer
19/01 Air Tahiti Nui : « avec les 787, c'est comme si nous repartions de zéro »
19/01 L'Indonésie se rapproche de l'acquisition d'A400M
19/01 Les raisons du mariage de Safran et Zodiac Aerospace
19/01 Thales modernise les radars Master suisses
18/01 Les vols de l'A310 ZERO-G de Novespace vont s'exporter en Chine
TECHNICIEN AVION B737 (H/F)
ASL AIRLINES
TECHNICIEN AERONAUTIQUE B1/B2 (H/F)
SABENA TECHNICS FNI
INGÉNIEUR MAINTENANCE AÉRONAUTIQUE H/F
LGM
ADMINISTRATEUR DES VENTES (H/F)
SEGULA TECHNOLOGIES
RESPONSABLE DU PÔLE DE SPÉCIALISTES EN MÉTHODES FABRICATION H/F
Safran Landing Systems
PRÉPARATEUR METHODE (H/F)
AAA
INGÉNIEUR COMMERCIAL GRANDS-COMPTES H/F
MASER ENGINEERING
TECHNICIEN AVIONIQUE HÉLICOPTÈRES (H/F)
ROTOR TEAM
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus