Actualité aéronautique L'Inde signe pour 36 Rafale
Défense & Sécurité

Contrats de défense

L'Inde signe pour 36 Rafale

Helen Chachaty
23/09/2016 | 328 mots
L'Inde signe pour 36 Rafale
© Helen Chachaty / Le Journal de l'Aviation - Tous droits réservés
La France et l'Inde ont signé ce 23 septembre le contrat ferme d'acquisition pour 36 Rafale - 28 monoplaces et huit biplaces - destinés à équiper l'Indian Air Force, à l'issue d'une visite du ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, accompagné notamment du PDG de Dassault Aviation Eric Trappier. Cette signature fait suite à l'accord final du gouvernement indien, donné le 21 septembre. Les livraisons devraient débuter en 2019.

Eric Trappier a déclaré dans un communiqué être « honoré » de cette issue favorable, « qui donne un nouvel élan à notre partenariat pour les prochaines décennies ». Le montant du contrat n'a pas été dévoilé, il avoisinerait les 8 milliards d'euros selon la presse indienne.

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage », tel aurait pu être le mantra de l'équipe France du Rafale tout au long des négociations avec l'Inde. Un premier contrat - baptisé MMRCA (medium multi-role combat aircraft) - avait lancé fin janvier 2012 la phase de négociations exclusives entre Dassault Aviation et le gouvernement indien, avant l'abandon du programme fin juillet 2015.

Entre temps, le Premier ministre indien Narendra Modi avait annoncé la décision d'acquérir 36 Rafale, à l'occasion d'une visite en France au printemps 2015. Les avions devaient être « prêts à voler », « aussi rapidement que possible », afin de répondre à un besoin opérationnel urgent de renouvellement de la flotte.

L'accord intergouvernemental avait été signé le 25 janvier dernier en Inde et les prévisions faisaient alors état d'une signature en bonne et due forme dans les semaines à venir, un délai qui nous avait été confirmé par le PDG de Dassault Aviation en février. Or, les négociations finales ont été plus longues que prévu, les discussions ayant notamment porté sur le prix final ainsi que les offsets.

L'avionneur n'exclut pas un potentiel deuxième contrat et avait indiqué début 2016 travailler à des propositions afin d'étendre le partenariat industriel avec l'Inde pour la construction de Rafale sur place.
 
 
 
Les articles dans la même thématique

Le porte-avions Charles de Gaulle fait peau neuve

Démonstration de tir d'un ASMPA depuis un Rafale M

Deux Blackjack russes interceptés au large des côtes françaises

Le radar à antenne active, « clairement une plus-value à l'export »

A lire dans la même rubrique
L'avancée des capacités tactiques des A400M français
Le PC-21 rejoindra l'inventaire de l'armée de l'air
L'E-2D Hawkeye bientôt ravitaillable en vol
 
AFI KLM E&M s'engage sur le MCO des KC-30A australiens
Rétrospective : L'année 2016 dans la Défense
Donald Trump fustige le futur Air Force One
La Newsletter et les Alertes du Journal de l'Aviation
15h40 Comment le Pentagone dépensera ses milliards de plus ? Facilement
15h35 TAP Portugal renoue avec les bénéfices en 2016
13h17 Les technologies du PW1100G-JM primées à JEC World
10h32 Safran certain de pouvoir faire retrouver à Zodiac Aerospace ses marges de 14%
09h38 Parrot perd 137,9 M EUR en 2016, les ventes de drones en chute libre
28/02 Airbus finalise la vente à KKR de ses activités Defence Electronics pour 1,1 md EUR
28/02 Heureux comme un équipementier...
28/02 Thales tire toujours profit de la croissance de l'aéronautique civile
ELECTROMÉCANICIEN (H/F)
MASER ENGINEERING
INGÉNIEUR DÉVELOPPEMENT ÉLECTRONIQUE DE PUISSANCE H/F
NEXEYA FRANCE
SPÉCIALISTE SIMULATIONS H/F
MBDA
INGÉNIEUR GÉNIE ÉLECTRIQUE (H/F)
B.E.C. GROUPE
INSPECTEUR AÉRONAUTIQUE (H/F)
OSAC
CÂBLEUR (H/F)
SODITECH
TECHNICIEN.NE DE MAINTENANCE EN ELECTRICITE (H/F)
AIR SUPPORT
RESPONSABLE MÉTHODES FABRICATION USINAGE H/F
Safran Helicopter Engines
© 2017 Le Journal de l'Aviation | Qui sommes-nous ? | Programme rédactionel | Tarifs | Mentions légales | CGV | Contact

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.  OK  En savoir plus