Le Journal de l'Aviation
:: Actualités aéronautique :: Le CEMA s’inquiète des capacités militaires françaises  
Dimanche 20 avril 2014
 
- A + | Partager :

Le CEMA s’inquiète des capacités militaires françaises

Article publié le 10/10/2013 à 16h26 | Helen Chachaty

L’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des armées, a été auditionné le 12 septembre dernier par la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat. Le CEMA a alors eu l’occasion de dresser un bilan de l’état des forces armées françaises à l’heure actuelle, tout en pointant les lacunes capacitaires qui pèsent ou qui vont potentiellement peser sur l’efficacité opérationnelle de l’armée.

Pour l’amiral Guillaud, l’armée française est une armée « efficace mais fragilisée ». Il ajoute : « quant aux trajectoires financières, on est juste suffisant si l’on est optimiste, juste insuffisant si l’on est pessimiste ».

Le CEMA cite par ailleurs quelques domaines qui peuvent s’avérer problématiques à l’avenir : la couverture radar de l’espace aérien « n’est pas optimisée » et la déficience des « capacités nécessaires à l’action de l’État en mer », faisant référence aux patrouilleurs. Il liste par ailleurs d’autres exemples, tirés des leçons des récentes OPEX menées par la France : « Les opérations extérieures soulignent à chaque fois nos principales insuffisances dans les capacités indispensables au renseignement et à la projection de nos forces : drones, transport aérien, ravitaillement en vol, hélicoptères de manœuvre et hélicoptères lourds ». Soit des capacités maintes et maintes fois pointées du doigt par les différents acteurs de la filière Défense comme étant absolument incontournables pour la préparation de l’avenir et le maintien de la France au rang de grande puissance militaire.

Tout comme le CEMAA le général Mercier, l’amiral Guillaud met en avant le niveau trop bas de préparation opérationnelle des forces, espérant lui aussi que la situation sera rétablie aux alentours de 2016.

Quant à la disponibilité des matériels, elle est en tension, avec un taux affiché de « 48% pour les frégates et 60% pour les avions de combat de l’armée de l’air ». L’enveloppe allouée à l’entretien programmé des matériels (EPM) augmentera de 5,5% en valeur en 2014, « un point de satisfaction » pour l’amiral Guillaud.

Sur les équipements et les programmes, le CEMA salue la décision prise de ne renoncer à aucun des grands programmes, tout en déplorant les conséquences sur les cadences et le décalage de livraison ainsi que sur les échéances de lancement. Il cite à cet égard l’exemple « emblématique » du Rafale, dont 26 exemplaires seulement seront livrés sur la période 2014-2019, au lieu des onze appareils annuels prévus par Dassault Aviation, avec des conséquences directes sur la formation des équipages : « Ce ralentissement de cadence […] se répercute sur la montée en puissance des unités. Au lieu de former un escadron en deux ans, il en faudra cinq ! »

Sur la question des drones, l’amiral Guillaud révèle que les expérimentations du drone de surveillance Watchkeeper ne sont pas vraiment satisfaisantes, alors que l’appareil n’a toujours pas été déclaré opérationnel par la Grande-Bretagne : « Les résultats ne sont pas encore ceux que nous espérions ». Sur le drone de nouvelle génération, il est resté évasif, se contentant de parler d’un « bel objectif », tout en se gardant d’en dire plus, « peut-être ne faut-il pas afficher trop vite nos ambitions ».

Helen Chachaty
Dans la même thématique

Le CEMA en visite au CDAOA

L’Assemblée nationale adopte la LPM 2014-2019

L’EATC est déclaré pleinement opérationnel

Le budget de la défense adopté, malgré les Verts

Le DGA s’inquiète pour les équipements de Défense

Le CEMAA détaille les perspectives de la LPM

En Vidéo
 
HAUT DU SITE
DEFENSE & SECURITE Politiques de défense
Industrie de défense
Contrats de défense
Forces armées
Aéronavale
Hélicoptères
Drones
Armement
Systemes embarqués

ESPACE MAINTENANCE AERONAUTIQUE SECURITE AERIENNE Prix catalogue des avions commerciaux Salon du Bourget 2013
Articles payants pour les abonnés JAV+
Copyright ©2014 Le Journal de l'Aviation V2
 
Aerocontact : Offres d'Emploi Aéronautique Ingenieur Aeronautique Technicien Aeronautique Jobenergies